Glossaire des gaz

Ammoniac – NH3

gaz ammoniac (NH3)

Gaz sous pression

Dangereux pour l’environnement

Toxique

Corrosif
Dangerosité du sulfure d’hydrogène (NH2)

Principales propriétés et seuils toxiques de l’ammoniac
Appellationhydroxyde d’ammonium
FormuleNH3 : 1 atome d’azote et 3 atomes d’hydrogène
OdeurPiquante
PropriétésTrès soluble dans l’eau (33,1 % en poids à 20 °C)
ApparenceIncolore – Gaz liquéfié
Limite d’explosivité LIE16 %
Limite d’explosivité LSE25 %
Limite d’inflammabilité LIE15 % v/v
Limite d’inflammabilité LSE28 % v/v
Température d’ébullition33,35 °C
Température d’auto inflammation651°C
Solubilité dans l’eau à 20 °C33,1% en poids
Densité gaz /vapeur0,59
Masse molaire en g/mol17g/mol
Seuils de toxicité en situation accidentelle
ParamètreUnité1 mn10 mn20 mn30 mn60 mn
SELS (SEL 5%)ppm280338833626751333633
mg/m3196236183438735932543
SPEL (SEL 1%)ppm253008200583347673400
mg/m3177105740408333372380
SEIppm1500866612500354
mg/m31050606428350248
SERppm28015012011080
mg/m3196105847756
SELS : Seuil des effets létaux significatifs / SPEL : Seuil des premiers effets létaux / SEI : Seuil des effets irréversibles / SER : Seuil des effets réversibles
Toxicité (exposition travailleur)
La VECD (norme de valeur d’exposition de courte durée) correspond à une concentration moyenne pondérée sur 15 minutes qui ne doit pas être dépassée durant la journée. Pour les concentrations situées entre la VEMP et la VECD, il peut y avoir jusqu’à quatre expositions (de 15 minutes consécutives) dans une même journée, à condition qu’elles soient séparées d’une période d’au moins 60 minutes
VLEP 8 hppm10
mg/m37
VLCTppm20
mg/m314

Cadre d’utilisation de l’Ammoniac

L’ammoniac est un produit utilisé dans de nombreuses applications industrielles. En raison de ses propriétés thermodynamiques, l’ammoniac est couramment utilisé dans la réfrigération industrielle. Il est utilisé en remplacement de certains fluides chlorofluorocarbures (fréons) comme fluide réfrigérant. Il est aussi utilisé pour la fabrication de fertilisants, de matières explosives, en pharmacie et pétrochimie.

L’ammoniac est utilisé pour le dépôt de couches de nitrure de silicium Si3N4) par dépôt chimique en phase gazeuse (CVD).

Emission d’ammoniac (NH3)

L’ammoniac possède une odeur âcre asphyxiante.

L’ammoniac est une substance naturellement présente dans l’environnement. Il provient de la dégradation biologique des matières azotées (par exemple les acides aminés) présentes dans les déchets organiques. L’ammoniac est un composé naturel, dont ont besoin la plupart des organismes pour la synthèse des protéines. Il fait partie des déchets du métabolisme des animaux, des poissons et des microbes. L’ammoniac anhydre est utilisé aussi comme engrais en agriculture, il est directement incorporé dans le sol. C’est un polluant essentiellement agricole, émis lors de l’épandage des lisiers provenant des élevages d’animaux. .

Il peut être également produit en grandes quantités par synthèse chimique.

Propriétés chimiques de l’ammoniac (NH3)

Sous sa forme basique, l’ammoniac est un gaz incolore. Il constitue le produit de base dans la synthèse de l’acide nitrique. Étant donné qu’il se présente à l’état gazeux lorsqu’il est soumis à une pression normale et à une température ambiante de 25 °C, l’ammoniac doit être conservé dans un réservoir sous pression si l’on veut qu’il reste à l’état liquide (1 018 kPa, 150 lb/po2).

Bien que des données existent sur l’inflammabilité de cette substance, il est difficile de l’enflammer à l’air. Il est donc classé comme ininflammable. Cependant, il peut former un mélange explosif avec l’air. En cas d’incendie, la décomposition thermique peut conduire à la formation de gaz ammoniac et d’oxydes d’azote (NOx). L’ammoniac se retrouve aussi sous forme d’ammoniaque liquide qui est en fait du gaz ammoniac dissout dans de l’eau (solution d’ammoniac à 28% ou ammoniaque à 28%).

La plupart des métaux ne sont pas attaqués par l’ammoniac anhydre. Cependant, en présence d’humidité, l’ammoniac gazeux ou liquide attaque rapidement le cuivre, le zinc et de nombreux alliages, plus particulièrement les alliages de cuivre. Avec l’or, l’argent et le mercure, l’ammoniac forme des composés explosifs. Certaines matières plastiques ainsi que des élastomères (caoutchouc synthétique et naturel) résistent bien à l’ammoniac anhydre.

Pathologie-Toxicologie associé à l’ammoniac (NH3)

Plus léger que l’air, l’ammoniac est très toxique par inhalation.

Effets physiologiques de l’exposition au NH3

Domaine de concentration en ppm de NH3Effets sur l’organisme
17 ppm (De 0 ,6 à 53)  Détection de l’odeur par un individu
25 ppm (17 mg /m3)Pas d’effet notable à la suite d’une exposition chronique (VEMP), 8 heures par jour, 40 heures par semaine. Inconfort chez les individus non accoutumés.  
70 ppmIrritation des yeux à long terme. Pas d’effet prolongé dans la plupart des cas  
À une concentration de 300 parties par million (ppm)danger immédiat pour la vie ou la santé (DIVS) si l’exposition se prolonge au-delà de 30 minutes  
A concentration élevée (supérieure à 300 ppm)Irritations bronchiques des muqueuses de l’organisme et à des œdèmes des muqueuses nasales, or pharyngés (palais) et  du larynxBrûlures chimiques cutanées aux parties exposées  
De 2000 à 5000 ppmUne exposition aiguë à l’ammoniac provoque immédiatement une irritation des muqueuses oculaires : larmoiement, hyperhémie conjonctivale, ulcérations conjonctivales et cornéennes, iritis, cataracte, glaucome et respiratoires  
De 5000 à 10000 ppm  Spasmes respiratoires, asphyxie rapide, œdème pulmonaire (entraine la mort en quelques minutes)
  Entre 6 et 24 heures après une exposition aiguëLes troubles respiratoires  à type de  bronchospasme (réaction de défense des bronches) et œdème laryngé (enflure) peuvent évoluer vers un œdème pulmonaire lésionnel  

Protection respiratoire de l’ammoniac (NH3)

Tout travailleur qui entre dans les locaux après déclenchement d’une alarme doit utiliser un appareil respiratoire autonome et  avoir revêtu un vêtement de protection chimiquement résistant et imperméable aux gaz. Il est donc essentiel de prévoir des mesures de protection individuelle efficaces et appropriées aux différents niveaux de concentration.

  • Les appareils de protection respiratoire à épuration d’air (cartouches chimiques) comprennent une visière en polycarbonate transparent, un adapteur facial et deux cartouches chimiques spécialement conçues pour travailler en présence d’ammoniac.
  • Les appareils de protection respiratoire de type masque facial complet ne doivent servir qu’aux évacuations. Ils ne doivent jamais être utilisés pour entrer dans des endroits contaminés par le gaz. On recommande le port d’un masque facial complet dès que les concentrations d’ammoniac sont supérieures à 35 ppm.
  • Les appareils de protection respiratoire autonomes sont  obligatoires lorsque les concentrations sont inconnues ou supérieures à 300 ppm. Il est important de prévoir un nombre suffisant de respirateurs pour les travailleurs qui, en cas de fuite importante, ne peuvent sortir du local où ils se trouvent dans un délai très court (moins de deux minutes).

Détection fixe de gaz ammoniac

Un système de détection des fuites de gaz doit être installé dans le local technique. Le déclenchement de l’alarme par les détecteurs fixes est requis à une concentration maximale de 300 ppm.

Les systèmes de détection de l’ammoniac doivent assurer une évacuation du gaz et la mise en marche d’une ventilation d’appoint, tel qu’exigé pour les locaux techniques de classe T. Le détecteur d’ammoniac doit déclencher une alarme afin de permettre aux personnes responsables de la surveillance des systèmes d’intervenir rapidement selon le niveau d’alarme.

détecteur gaz fixe satellite XT
Transmetteur avec capteur satellite XT
SENSEPOINT XCD
Détecteur gaz toxique Sensepoint XCD
centrale détection fixe Unipoint
Centrale détection fixe Unipoint
centrale de détection gaz Touchpoint Plus
Centrale de détection gaz fixe Touchpoint Plus
Détecteur gaz fixe

Les détecteurs portable gaz ammoniac (NH3)

Ils détectent avec précision les concentrations de gaz ammoniac soit en toxicité (ppm) soit en explosivité, avec une mesure en pourcentage de LIE. En cas de dépassement des seuils d’alerte, une alarme sonore, lumineuse et vibrante se déclenche pour alerter du risque de fuite gaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.