Glossaire des gaz

Monoxyde de carbone – CO


Gaz sous pression

Toxique

Inflammable

Dangereux pour la santé
Dangerosité du monoxyde de carbone (CO)

Principales propriétés et seuils toxiques du monoxyde de carbone
AppellationMonoxyde de carbone, oxyde de carbone
Combinaison de deux élémentsCO 1 atome d’oxygène et 1 atome de carbone
OdeurInodore
PropriétésNon irritant
ApparenceGaz incolore
Limite d’inflammabilité LIE12,5% v/v
Limite d’inflammabilité LSE74% v/v
Température d’ébullition191.5°C
Température d’auto inflammation605°C
Solubilité dans l’eau à 20°C2,3 lm/100ml
Densité gaz /vapeur0.968
Masse molaire en g/mol28g/mol
Seuils de toxicité en situation accidentelle
ParamètreUnité1 mn10 mn20 mn30 mn60 mn
SELS (SEL 5%)N/DN/DN/DN/DN/D
SPEL (SEL 1%)ppm7000500042003200
mg/m38050575048303680
SEIppm260018001500800
mg/m3299020701725920
SERN/DN/DN/DN/DN/DN/D
Toxicité (exposition travailleur)
VLEP 8 hppm20
mg/m323
VLCTppm100
mg/m3117

Cadre d’utilisation du monoxyde de carbone (CO)

Le CO est employé dans de nombreux procédés industriels:

  • En métallurgie comme agent réducteur (production d’acier spécifique)
  • Pour le forage et le raffinage dans l’industrie pétrolière
  • Dans l’industrie chimique pour la synthèse d’acide et d’anhydride acétiques, de méthanol, de phosgène…
  • En laboratoire, comme élément de mélanges gazeux d’étalonnage pour le secteur pétrochimique, pour le calibrage des analyseurs de gaz

Emissions de monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone peut se dégager dans de nombreuses opérations industrielles ou domestiques, les fermentations animales (porcheries, fosses à purin…), dans les fonderies de métaux ferreux, les fermentations végétales (silos, champignonnières….). Le gaz CO se forme lors de la combustion incomplète de matières organiques (gaz, charbon, fioul ou bois, carburants).

Propriétés chimiques du monoxyde de carbone (CO)

Le CO est un gaz incolore et inodore à température et pression normales, très peu soluble dans l’eau, inflammable.

Le monoxyde de carbone est produit par oxydation partielle de composés carbonés. Il  se forme quand il n’y a pas assez de dioxygène pour assurer l’oxydation complète du carbone en dioxyde de carbone. Il réagit avec certains métaux (nickel, fer, cobalt, manganèse, chrome) et forme des composés d’addition peu stables et très toxiques: les métaux carbonyles.

Pathologie-Toxicologie associé au gaz CO

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique d’autant plus dangereux qu’il est inodore et incolore. Il se fixe sur l’hémoglobine pour former une molécule stable, la carboxyhémoglobine, formée d’hémoglobine et d’oxyde de carbone. Celle-ci se forme dans les globules rouges lorsque du monoxyde de carbone est inhalé. Elle remplace les molécules d’oxygène dans le corps, empêchant de transporter l’oxygène jusqu’aux tissus.

La toxicité du CO est fonction de la dose absorbée (il s’agit toujours et exclusivement d’une absorption respiratoire). Le CO pénètre très librement et très rapidement jusqu’aux alvéoles pulmonaires, de sorte que la quasi-totalité du CO inhalé est absorbée dans le sang.

L’Oxygène pour pallier aux effets du monoxyde de carbone

C’est la première cause de décès par toxique en France. Les motifs en sont le plus souvent accidentels, par mauvais fonctionnement ou mauvaise utilisation de moyens de chauffage d’appoint, de poêle à combustion, de moteurs thermiques (mauvaise ventilation). La mort survient lorsque 66% de l’hémoglobine a été transformée en carboxyhémoglobine.

Le seul remède aux intoxications au monoxyde de carbone consiste à se soustraire à l’exposition au gaz et à s’oxygéner. Dans le cas d’une intoxication chronique ou légère, le simple fait de respirer à nouveau un air sain suffit à enrayer les symptômes. Dans le cas d’une intoxication moyenne, il s’agira de délivrer à la victime de l’oxygène par un masque simple, dit à « haute concentration », qui permet d’accroître le débit d’oxygénation. En cas d’intoxication aigüe, la victime est placée dans un caisson hyperbare. Cette enceinte hermétique augmente la pression atmosphérique forçant ainsi l’oxygène à pénétrer dans les globules rouges. Il remplace le CO de façon plus efficace qu’un masque.

Effets physiologiques de l’exposition au CO

Concentration en CO de carboxyhémoglobineEffets sur l’organisme
< 100 ppmCéphalées, sans danger
<200 ppmNausées, vertiges et asthénie, parfois associés à des troubles digestifs
500 ppmVomissements, perte de connaissance- danger de mort après 3 heures
En cas de survie ; des séquelles sont possibles : au niveau neurologique (syndrome parkinsonien, démence) et cardiaque (infarctus). Les expositions répétées peuvent induire des effets neurologiques banals et cardiaques (ischémie myocardique).
1000 ppmIntoxications graves, coma
2000 ppmMortel en 4-5 heures
5000 ppmMortel en 20 mn
En cas d’intoxication suraiguë ou massive, la symptomatologie clinique associe paralysie des membres, coma, convulsions et évolue rapidement en l’absence de traitement vers le décès en quelques secondes ou quelques minutes

Protection respiratoire gaz CO

Les activités professionnelles utilisant le CO sous forme de gaz industriel, exposent aussi les travailleurs aux fuites de CO. Pour se protéger, des équipements de protection respiratoire tels les appareils respiratoires isolant sou de système à adduction d’air sont à privilégier.

Détection fixe de gaz CO

En milieu professionnel, les sources d’exposition au monoxyde de carbone sont multiples et liés à des espaces confinés. Dans beaucoup d’applications industrielles, la sécurité doit être assurée continuellement par un système continu de détection de gaz à poste fixe.

Tout détecteur de gaz fixe comporte un capteur et un circuit électronique qui transforme le signal délivré par l’élément sensible (le capteur) en un signal électrique utilisable. Ce signal permet de déclencher une alarme, visuelle et/ou sonore qui peut également dans certains cas générer une action, comme l’arrêt d’un procédé, la fermeture d’une vanne.

centrale détection fixe Unipoint
centrale détection fixe Unipoint
centrale de détection gaz Touchpoint Plus
centrale de détection Touchpoint plus

Détecteur fixe gaz CO Sensepoint XCD

Détecteurs portables de gaz asphyxiants CO

Des moyens de prévention technique individuelle (permettent de  réduire les expositions au gaz CO. Ils diminuent fortement les risques professionnels de ce gaz asphyxiant. Les détecteurs portables de gaz CO mesurent le risque  de toxicité.  Ils sont combinés à un vibreur, une alarme sonore et lumineuse qui réagit immédiatement lorsque la concentration de gaz dépasse les seuils d’alarme préréglés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.